Libération · Catalogne: consultation symbolique sur l’indépendance, vrai défi à Madrid

Montjuic

Bravant les obstacles posés par Madrid, les nationalistes catalans veulent recueillir dimanche, dans une consultation symbolique, suffisamment de voix pour conduire la Catalogne, une des régions les plus puissantes d’Espagne, vers l’indépendance.
A l’appel du gouvernement catalan d’Artur Mas, les 5,4 millions de résidents de plus de 16 ans sont invités à répondre à deux questions: veulent-ils que la Catalogne soit un Etat ? Et si oui, que cet Etat soit indépendant ?

Pour marquer la fin de campagne, les indépendantistes, emmenés par le président de l’Assemblée de Catalogne, Carme Forcadell, ont lancé vendredi soir un appel solennel à voter oui, et plusieurs lieux symboliques de Barcelone ont été pavoisés aux couleurs régionales. «Nous voterons oui parce que nous ne voulons plus être indépendantistes, mais indépendants», a lancé M. Forcadell. «Et nous le ferons contre le gouvernement espagnol, qui veut nous empêcher de voter», a-t-il ajouté.

De leur côté, les opposants à la sécession boycotteront cette consultation jugée «illégale et antidémocratique».

Le Tribunal constitutionnel, saisi par Madrid, a par deux fois ordonné la suspension du scrutin, en attendant de se prononcer sur le fond.

Madrid n’y voit qu’un referendum déguisé et estime que la Constitution ne permet pas aux régions d’organiser une consultation sur des questions concernant l’ensemble de la nation.

Artur Mas, qui s’est fait réélire en 2012 en promettant cette consultation à une région soulevée par une vague indépendantiste, a passé outre aux injonctions du Tribunal constitutionnel. Il affirme ne pas sortir de la légalité puisque le scrutin de dimanche, encadré par des volontaires, n’est pas, à l’en croire, un referendum.

Lisez @ Libération

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>