Comment diviser (la langue) pour mieux régner en Espagne

LapaoMaravillao

La «LAPAO», un nouveau symbole de sécessionnisme linguistique anti-catalan.

Depuis quelques mois, et dans la foulée de la montée du mouvement indépendantiste en Catalogne, la langue catalane fait l’objet de nombreuses attaques de la part des anticatalanistes d’Espagne. Curieusement, certaines attaques perpétrées contre la langue catalane ont lieu non pas en Catalogne même, mais dans les régions catalanophones voisines au sein de l’État espagnol, le dernier épisode s’étant déroulé dans la communauté autonome d’Aragon.

Au mois de mai 2013, le gouvernement d’Aragon, appuyé par Parti populaire (PP) et le Parti Aragonais (PAR), a ainsi approuvé une nouvelle loi linguistique destituant le catalan comme langue propre d’une partie de la population aragonaise. En fait, ce n’est pas tant la langue qui a été destituée, mais plutôt le catalan, c’est-à-dire «le nom» de la langue. Cela peut sembler étrange, mais ce n’est pas surprenant lorsque l’on connait le penchant anti-catalan de certains décideurs espagnols. La solution adoptée en Aragon: rebaptiser la langue catalane «langue aragonaise propre de l’aire orientale», dénomination qui a l’avantage – grâce à un détour terminologique perfide – d’éliminer toute référence au catalan et à la Catalogne.

Read @ Le Huffington Post

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>