En 2014, l’Europe dynamitée façon puzzle?

EuropePuzzle

L’année prochaine devrait notamment être marquée par des référendums régionaux en Catalogne et en Ecosse et par une série d’élections décisives en Belgique. Nouveau souffle démocratique ou air d’avant-guerre?

Nouveau souffle démocratique ou air d’avant-guerre? L’Europe est actuellement agitée de nombreux processus séparatistes.

Il y a les référendums d’autodétermination annoncés pour l’année prochaine en Catalogne et en Ecosse, où sa date a d’ores et déjà été fixée au 18 septembre 2014. Parallèlement, d’autres régions européennes, telles que le Pays Basque ou la Flandre, connaissent, ces derniers temps, une progression importante de leurs mouvements indépendantistes. En France, la Nouvelle-Calédonie entrera également l’année à venir dans un processus d’autodétermination à l’issue bien incertaine.

«Les mouvements indépendantistes en Europe, malgré la diversité des situations, souhaitent approximativement la même chose: le droit à l’autodétermination», affirme Mikael Bodlore-Penlaez, auteur de L’Atlas des nations sans état en Europe. Une nouveauté cependant, «l’utilisation de l’arme référendaire pour une majorité d’entre eux».

Vincent Laborderie, chercheur en relation internationale à l’université catholique de Louvain (Belgique), souligne quant à lui les différences fondamentales qui peuvent exister entre tous ces séparatismes:

«L’Ecosse est un nationalisme ancien, identitaire, qui, contrairement aux autres, n’est pas un nationalisme de riches fatigués de partager avec le reste du pays. La Flandre, la Catalogne et l’Italie du nord sont par contre eux davantage dans cette démarche.»

Lire @ Slate.fr