Élections au Québec: Un attentat fait un mort

Alors qu’elle livrait son discours de la victoire, Pauline Marois a été contrainte de quitter la scène, escortée par ses gardes du corps.

La victoire de Pauline Marois et du Parti québécois a été assombrie par un attentat mortel, tard mardi soir, au Métropolis de Montréal.

Le discours de la nouvelle première ministre a été perturbé par un homme armé qui a rapidement été maitrisé par les policiers, non sans avoir d’abord ouvert le feu, tuant une personne et en blessant une autre. Juste avant son arrestation, un incendie a éclaté devant une entrée du Métropolis, où se déroulait le rassemblement péquiste.

Peu avant minuit, alors qu’elle s’adressait à ses militants, Pauline Marois a été contrainte de quitter la scène, escortée par deux gardes du corps. Elle est revenue quelques minutes plus tard pour rassurer ses troupes, avant de définitivement quitter la salle.

See on www.journaldequebec.com